Quand les lycéens dénoncent la cyberdépendance

Deux mini-films d’environ cinq minutes, mettent en garde, face aux risques des mondes virtuels.

Les films ont nécessité neuf mois de travail, menés avec le comité départemental d’éducation pour la santé (Codes78).

Courant septembre, les lycéens réalisent en classe une vingtaine de synopsis.Deux sont retenus. La société de production 2 A Prod entre alors en scène. En quelques semaines, le réalisateur Frédéric Tabet et le scénariste Michel Amarger assistent les lycéens pour donner corps au projet.

Rachid et Sonny, 16 ans, deux des lauréats, peaufinent alors le scénario d’« Un jeu, une vie ». « Notre idée a été de montrer comment un jeune ayant une vie sociale normale finit par se refermer complètement sur lui-même après être devenu dépendant du jeu », détaille Rachid.

Comme pour le « D of Game » de Marc Jonas, le résultat est étonnant. Hormis le montage les lycéens on participé à l’élaboration du film de A à Z.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *